La fin de vie entre lacunes réglementaires et jurisprudence constitutionnelle