La pensée “faible” entre être et différence. Esquisse critique d’une éthique molle